La musique plus efficace contre l'anxiété que les médicaments

CoverMedia

19.7.2019 - 15:59

Woman When: 21 May 2008 When: 21 May 2008 **Only for use by WENN CPS**
Source: Covermedia

Des chercheurs de l'université de Philadelphie ont étudié la musique comme alternative au midazolam, médicament utilisé contre l'anxiété pré-opératoire. Ils ont trouvé des avantages, comme des inconvénients.

La musique pourrait être une alternative aux médicaments que l'on donne aux patients contre l'anxiété, avant une anesthésie locale, selon une nouvelle étude. L'anxiété pré-opération est quelque chose de commun chez les patients, et est généralement traitée avec des benzodiazépines, comme le midazolam, mais ce médicament nécessite une surveillance constante, car il peut avoir des effets secondaires qui affectent la respiration, dérangent la circulation sanguine, et augmentent l'agitation.

Pour palier cela, des chercheurs de l'université de Philadelphie se sont penchés sur les effets de la musique diffusée avant une opération, une méthode déjà utilisée, mais qu'ils ont comparée pour la première fois à l'utilisation de midazolam en intraveineuse. Ils ont testé 157 adultes, au hasard, qui ont soit reçu 1-2 milligramme de midazolam trois minutes avant l'anesthésie, ou alors ont écouté Weightless, de Marconi Union, qui est considérée comme l'une des chansons les plus relaxantes du monde, à l'aide d'écouteurs isolant. Leurs niveaux d'anxiété étaient vérifiés avant et après l'utilisation de la technique, et leur satisfaction notée.

Problèmes de communication

Ils ont découvert que les changements dans les niveaux d'anxiété étaient similaires, mais les participants du groupe musical étaient moins satisfaits, et citaient des problèmes de communication. Les experts pensent que la satisfaction était moindre car les patients ne pouvaient choisir leur musique.

Cependant, malgré les limitations, ces découvertes ont poussé les chercheurs à conclure que la musique pouvait offrir une alternative non-médicamenteuse pour alléger le stress pré-opératoire. «Cependant, des études plus approfondies sont nécessaires pour déterminer si le type de musique, ainsi que le mode d'écoute, influe et offre plus d'avantages que le midazolam», expliquent-ils dans leur rapport.

Démolis ce qui te démolit

Retour à la page d'accueil

CoverMedia