Santé

Les compléments de vitamine D n’auraient aucun effet sur les os

CoverMedia

5.10.2018 - 18:41

Prendre des compléments de vitamine D ne renforcerait pas du tout vos os.
Prendre des compléments de vitamine D ne renforcerait pas du tout vos os.
Source: Covermedia

Prendre des compléments de vitamine D ne renforcerait pas du tout vos os. Des chercheurs de l’Université d’Aukland et de celle d’Aberdeen ont mis fin à une vieille croyance.

Prendre des compléments de vitamine D ne servirait à rien si vous en consommez pour renforcer vos os. Des chercheurs de l’Université d’Aukland et de celle d’Aberdeen viennent de réaliser la plus grande méta-analyse à ce jour sur la vitamine D en se penchant sur les données de 81 essais contrôlés aléatoires. Ils en sont venus à la conclusion que les compléments de vitamine D ne préviennent pas les fractures et n’améliorent pas la densité minérale osseuse chez les adultes. Il ont aussi trouvé qu’il n’y avait aucune différence que l’on prenne une forte dose de vitamine D ou une plus faible.

« Notre méta-analyse démontre que la vitamine D ne prévient pas les fractures, les chutes et n’améliore pas la densité minérale osseuse, et ce, que l’on en prenne une forte ou une faible dose, a déclaré l’auteur de l’étude, le Dr. Mark J Bolland. Les recommandations cliniques devraient être modifiées pour refléter ces découvertes. Au vu des preuves importantes qui existent, nous pensons qu’il n’y a pas lieu de faire plus d’essais sur les compléments de vitamine D. »

Aucune raison de prendre des compléments de vitamine D?

Les chercheurs ont conclu que, s’il n’y a aucune raison pour prendre des compléments de vitamine D afin d’améliorer ou conserver une bonne santé osseuse, ceux-ci peuvent être efficaces dans de rares cas, comme le rachitisme et l’ostéomalacie, qui peuvent se développer lorsqu’il y a une carence en vitamine D à cause du manque d’exposition au soleil.

Concernant cette étude, le Dr. J. Chris Gallagher du Creighton University Medical Centre a affirmé que ces découvertes rejettent le mythe sur la vitamine D comme étant un « remède pour tout ». « Cette pensée est la réminiscence de la ferveur qu’il y a eu plusieurs années de cela autour des vitamines A, C et E, et tous ces essais sur ces vitamines ont prouvé plus tard qu’elles n'avaient aucune incidence clinique… D’ici trois ans, on devrait avoir cette même réponse car il y a environ 100.000 participants encore actuellement enrôlés pour des essais aléatoires, des essais contrôlés avec des placébos de compléments de vitamine D. J’ai hâte que ces études donnent le mot de la fin sur la vitamine D. »

L’intégralité de l’étude a été publiée dans The Lancet Diabetes & Endocrinology.

Comment vivre longtemps et en bonne santé?

Retour à la page d'accueil

CoverMedia