Pentecôte: les Suisses se remettent à vivre

ATS

1.6.2020 - 17:27

Les lieux de détente ont été pris d'assaut ce week-end de Pentecôte. Les Suisses se sont précipités sur les bords de lac ou en montagne, provoquant la fermeture de certaines routes. Les transports publics ont été bien fréquentés, mais le masque reste l'exception.

Les cars postaux étaient bien remplis, notamment sur les lignes menant à des points de départ de randonnées. L'affluence a été plus forte que lors du week-end de l'Ascension, mais moins que pour un week-end normal de Pentecôte (20 à 30 % de moins), a précisé Valérie Gerl, porte-parole de CarPostal.

En Suisse romande et alémanique, moins de 5% des voyageurs sont munis d'un masque, malgré les vidéos incitatives en ce sens diffusées dans les véhicules.

Les trains ont eux connu un taux d’occupation variable selon les lignes, qui a atteint jusqu’à 80% sur certains tronçons. Aucun problème particulier n’a été signalé, selon Jean-Philippe Schmidt, porte-parole.

Baignade en eaux vives

En Suisse romande, les Genevois ont été nombreux à profiter des allègements annoncés cette semaine par le Conseil fédéral. Aucun problème n'a été observé, selon les autorités cantonales.

Ce premier week-end autorisant les réunions jusqu'à 30 personnes a été «très positif», explique un porte-parole. Les quelques amendes d'ordre prononcées étaient toutes liées au stationnement de véhicules dans les zones encore sanctuarisées par les autorités.

Parmi les points courus, près d'une trentaine de sites de baignade en eaux vives pouvaient rouvrir en se conformant aux recommandations de distanciation physique, qui ont été bien respectées.

Bye-bye les voitures

A Lausanne, le bord du lac a attiré les foules. Les quais de Belgique et d'Ouchy libérés des voitures ont été particulièrement prisés. Rouler à vélo sans crainte d'être renversé est désormais une réalité tous les week-ends jusqu'en septembre.

En Valais, la police n'a pas eu matière à intervenir, a-t-elle indiqué lundi après-midi. Certains bistrots de Monthey n'ont cependant pas respecté l'obligation de fermer de minuit à 06h00 du matin, restant ouverts jusqu'à 02h00. Les autorités communales ont été rappelées à l'ordre par le canton.

Engorgements à Glaris

Les Suisses alémaniques ont aussi quitté leurs quatre murs. Des milliers de personnes dans le canton de Berne se sont lancées dans des excursions en montagne et au bord de l'eau. Dimanche matin, les voitures qui quittaient Berne en direction d'Interlaken ont dû rouler au pas.

À Thoune, des Alémaniques ont ressorti leurs canots pneumatiques, une des habituelles grandes attractions estivales sur l'Aar, direction Berne. Des nageurs n'ont pas hésité à sauter dans la rivière, dont la température ne dépassait pas les 16 degrés.

Les lieux de détente des cantons de Glaris, Zoug et Appenzell ont aussi agi comme des aimants. La police glaronnaise a dû barrer plusieurs routes, certains sites étant débordés, ce qui a parfois suscité des réactions d'agressivité. Le trafic routier a été complètement engorgé par endroits, a indiqué Viasuisse.

Au Tessin, le val Verzzasca a aussi connu un afflux de visiteurs. Un chantier sur la route d'accès a provoqué la formation d'un bouchon.

Interventions policières à Zurich

La plupart des gens s'en sont tenus aux règles de protection contre le coronavirus. A Zurich, la police est toutefois intervenue une douzaine de fois, pour sanctionner notamment des rassemblements de cyclistes trop importants et des gens se trouvant dans des secteurs fermés au public le long des quais.

Samedi après-midi, les agents ont empêché une nouvelle manifestation de personnes opposées aux mesures de précaution contre la pandémie sur la place du Sechseläuten. Ces mesures n'ont en outre pas été respectées lundi après-midi lors d'une manifestation anti-fasciste rassemblant plusieurs centaines de personnes.

Gothard libre de bouchon

Cyclistes et motards sont aussi sortis en nombre sur les routes, ce qui a entraîné de nombreux accidents. Le trafic transfrontalier était lui toujours de 70% inférieur à ce qu'il est en temps normal, et même jusqu'à 80% au Tessin, selon l'Administration fédérale des douanes. Pas trace non plus des habituels bouchons au Gothard.

Retour à la page d'accueil