Cinq supporters anglais bannis de stade à vie

Vincent Rigolet

22.3.2018

Envahissement de la pelouse et jets de pieces. 
Keystone

West Ham a décidé de suspendre à vie cinq supporters qui avaient envahi le terrain du London Stadium lors d'un match de Premier League perdu par les Hammers contre Burnley (0-3) le 10 mars, tandis que plusieurs autres l'ont été pour des jets de pièces et d'objets, a annoncé le club londonien.

Ce match chaotique de la 30e journée avait été perturbé par une série de plusieurs invasions de terrain et d'incidents généralisés entre supporters, le directeur général du club Trevor Brooking confirmant que le copropriétaire David Sullivan avait été atteint par une pièce en fin de rencontre.

"Des suspensions à vie de tous les matchs de West Ham, à domicile et à l'extérieur, ont été prononcées aujourd'hui (jeudi) à l'encontre de cinq individus qui ont franchi les barrières de sécurité pour entrer sur la pelouse", précise un communiqué de West Ham.

"Un certain nombre de personnes ont également été suspendues à vie pour avoir violemment jeté des pièces de monnaie ou des objets avec l'intention de blesser sur la passerelle directement devant la loge des dirigeants", poursuit le texte.

Le club a en outre indiqué que d'autres incidents faisaient encore l'objet d'une enquête et qu'il s'attendait à prononcer de nouvelles interdictions pour le prochain match au London Stadium contre Southampton le 31 mars.

Après 31 journées, West Ham est le premier club non-relégable (17e) avec 2 points d'avance sur Southampton (18e).

Retour à la page d'accueil