Le "Klassiker" de mardi sera bouillant et capital 

ATS

24.5.2020 - 18:10

La lutte pour le titre de la Bundesliga peut connaître ce mardi un tournant décisif. Le «Klassiker» contre le Bayern Munich revêt, en effet, un enjeu capital pour le Borussia Dortmund.

Axel Witsel et Thomas Müller ne se feront aucun cadeau mardi.
Keystone

Malgré son sans faute depuis la reprise à huis clos du championnat, la formation de Lucien Favre accuse toujours quatre points de retard sur le Bayern Munich. Même si un match nul lui laissera encore quelques espoirs, le BVB n'a pas vraiment le choix. Il doit s'imposer mardi pour remettre vraiment en question le huitième titre de rang du Bayern.

Le Borussia peut toutefois aborder ce «Klassiker» avec un réel optimisme. Après le 4-0 contre Schalke 04, le BVB s'est imposé 2-0 à Wolfsburg sur deux réussites de ses joueurs de couloir Raphaël Guerreiro (32e) et Achraf Hakimi (78e). «On ne peut pas contrôler un match durant 90 minutes. Notre première période fut ainsi parfaitement maîtrisée, la seconde un peu moins, analyse Lucien Favre. Mais au final, nous avons livré un bon match pour cueillir une victoire amplement méritée.»

L'erreur fatale de Gelson Fernandes

Emmené par un Thomas Müller peut-être plus fort que jamais, le Bayern a, lui aussi, accusé des petits trous d'air lors de son succès 5-2 devant l'Eintracht Francfort. Les Bavarois n'ont-ils pas concédé deux buts en l'espace de trois minutes de l'Autrichien Martin Hinteregger sur deux corners ? Revenu à 3-2, l'Eintracht n'a toutefois pas rêvé bien longtemps d'une improbable remontada en raison de l'erreur fatale de Gelson Fernandes, qui jouait son premier match de l'année, sur le 4-2 d'Alphonso Davies à la 61e minute.

Le futur retraité ne fut pas le seul joueur suisse à connaître des déboires lors de cette 27e journée. Son cousin Edimilson, ainsi, n'a pas pesé lourd avec Mayence face à Leipzig (0-5). Quant à Nico Elvedi, il a bu la tasse la semaine où l'on prête à Arsenal l'intention de le recruter. Le Zurichois a vu sa responsabilité engagée sur les trois buts du Bayer Leverkusen lors de la défaite 3-1 à domicile du Borussia Mönchengladbach.

Embolo et Vargas blessés

Dans une rencontre qui a vu Breel Embolo sorti au quart d'heure sur blessure, Mönchengladbach a été largement dominé par un Bayer Leverkusen qui s'impose comme la troisième force du championnat. Cette défaite relègue les «Fohlen» à la cinquième place du classement et les écarte virtuellement de la prochaine Ligue des Champions.

Enfin dimanche à Gelsenkirchen, Augsbourg, avec toujours Stephan Lichtsteiner sur le banc, a cueilli un succès 3-0 devant Schalke 04 qui lui permet de réaliser un grand pas vers le maintien. Titularisé sur le flanc gauche, Ruben Vargas a, comme Breel Embolo la veille, été contraint de quitter le terrain sur blessure. Les malheurs des deux internationaux suisses donnent un certain crédit aux oracles qui assurent que cette reprise de la Bundesliga dans le contexte si particulier de la pandémie du coronavirus accroît le risque de blessure pour les joueurs.

Retour à la page d'accueilRetour au sport