Record, protêt et anti-inflammatoires : jour chargé aux JO

ATS

4.8.2021 - 16:38

ATS

4.8.2021 - 16:38

Ils ne sont pas tous champions olympiques mais ils écrivent aussi l'histoire de ces JO de Tokyo.

Eilidh McIntyre et Hannah Mills étaient en pleurs après la réclamation française.
Keystone

Perf du jour

L'Américaine Sydney McLaughlin a volé sur la piste du stade olympique pour s'adjuger or et record sur 400 m haies. Surdouée des pistes et véritable phénomène de précocité – elle fut la plus jeune athlète olympique américaine depuis 1972 à Rio-2016 – McLaughlin a abaissé son propre record du monde, poussée par sa dauphine et compatriote Dalilah Muhammad. De 51''90 la nouvelle marque de référence est passée à 51''46.




Visage du jour

Celui des skateuses de l'épreuve du park sur le podium. Dans l'ordre de médaille: Sakura Yosozumi, 19 ans, sa compatriote Kokona Hiraki, 12 ans, 11 mois et 9 jours, et la Britannique Sky Brown, 13 ans et 28 jours. Ces ados ont mis un coup de jeune à l'olympisme, comme l'avaient fait avant elles les concurrentes juvéniles de l'épreuve du street la semaine dernière.



Histoire du jour

Ce fut jusqu'à présent le podium le plus incertain des JO. Après la dernière régate de 470 dames dans la baie d'Enoshima, le classement général donne Grande-Bretagne 1er, Pologne 2e et France 3e. Oui mais voilà, les Françaises Camille Lecointre et Aloïse Retornaz déposent une réclamation, estimant que les Britanniques ont volontairement laissé passer les Polonaises dans les derniers mètres. En pleurs, les Britanniques craignent d'être disqualifiées et de perdre l'or. Les minutes sont longues, mais finalement le jury rejette la demande tricolore. «On a eu un doute sur l'eau, donc on a utilisé notre droit de réclamer, a expliqué Lecointre. Une fois qu'on a eu accès au tracking et à la vidéo, on a vu qu'elle avait juste mal navigué», a ajouté la Brestoise, heureuse tout de même de cette médaille de bronze.



Phrase du jour

«On a bossé pour relâcher le dos avec du massage et j'ai abattu ma carte avec des anti-inflammatoires». Kevin Mayer était favori du décathlon olympique, mais un dos bloqué depuis quelques jours a enrayé la belle machine. Il a peiné lors de la première matinée et a dû se résoudre à prendre des médicaments pour surmonter la douleur dans l'après-midi. Il termine la première des deux journées à la 5e place. Il peut encore croire au podium. Si son dos tient.



ATS