Borg: "Très fier et très heureux d'être le capitaine"

20.9.2019 - 11:48, Chris Geiger, à Genève.

La 3e édition de la Laver Cup sera lancée ce vendredi avec le match entre Dominic Thiem et Denis Shapovalov. L'occasion pour Björn Borg de souligner sa fierté de faire partie de cette aventure.

Björn Borg: "Nous avons essayé de former la meilleure équipe possible."
Keystone

"J'attendais ce moment depuis une année. Pour moi, la Laver Cup est la semaine la plus importante de l'année." Björn Borg n'avait pas fait de mystères, mercredi, au moment d'évoquer sa motivation et son implication dans la Laver Cup.

Légende du tennis, le Suédois aux onze titres en Grand Chelem semble très reconnaissant de se retrouver à la tête de la Team Europe. "Lorsqu'on m'avait demandé de devenir le capitaine de la Team Europe à l'occasion de la Laver Cup, j'étais très fier et très heureux. C'est vraiment beau de pouvoir avoir ces joueurs dans mon équipe durant une semaine", a-t-il avoué.

Prenant très à coeur son rôle, le natif de Stockholm a longuement réfléchi aux joueurs qu'il allait convoquer pour cette 3e édition. "Depuis l'édition précédente, nous avons essayé de réunir les meilleurs joueurs pour former la meilleure équipe possible ici à Genève." L'ex-numéro 1 mondial semble avoir relevé sa mission, lui qui a attiré à Palexpo une véritable armada (Nadal, Federer, Thiem, Zverev, Tsitsipas et Fognini).

Face à cette abondance de bien - tous les joueurs font partie du Top 11 mondial -, la tâche de Borg (63 ans) est de réussir à faire cohabiter ses champions. "Lorsqu'ils sont ici, il n'y a plus de rivalité. Tout le monde est ensemble et forme une seule équipe", souligne Iceborg. "C'est un management différent du reste de l'année. Les joueurs et moi-même savons toutefois que nous ne devons former qu'une seule équipe pour avoir du succès."

Et le message semble être bien passé. "Nous sommes tous très proches dans la Team Europe. Les joueurs parlent de beaucoup de choses. C'est très intéressant de les écouter: 'Comment était le tennis aujourd'hui?', 'Comment voyent-ils l'avenir?', 'Que feront-ils dans le futur?', ... Ils parlent vraiment de tout et de rien. Nous avons une bonne ambiance d'équipe", a reconnu le Suédois. Suffisant pour remporter une troisième fois de suite cette Laver Cup? La réponse dimanche soir.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

Plus d'articles