"Djokovic a un besoin maladif d’être aimé et veut être comme Federer"

16.5.2019 - 11:26, Bugnon Michaël

Nick Kyrgios n'est pas considéré comme l'enfant terrible du tennis pour rien. En marge du tournoi de Rome, l'Australien a littéralement descendu certains de ses compères sur le circuit. Et pas n'importe lesquels...

Nick Kyrgios fait à nouveau parler de lui en dehors des terrains.
Keystone

Comme souvent, Nick Kyrgios sait se faire remarquer. Présent au Masters 1000 de Rome, l'Australien a déjà "réussi" son entrée. D'emblée au Foro Italico, il avait réalisé un service à la cuillère sur le premier point du match face à Daniil Medvedev (succès 6-3 3-6 6-3).

En plus de cette facétie, le "Kid de Canberra" a aussi fait parler de lui hors du court, comme il sait si bien le faire. Dans une interview accordée au podcast NCR Tennis, Kyrgios a fait du Kyrgios, n'épargnant guère Novak Djokovic et Rafael Nadal.

Djokovic veut faire comme Federer

"Djokovic, j’ai l’impression qu’il a un besoin maladif d’être aimé. Il veut être comme Federer. Il veut tellement être aimé que je ne peux pas le supporter. Ça en devient embarrassant. Peu importe le nombre de Grands Chelems qu’il gagne, il ne sera jamais plus grand", a-t-il tout d'abord déclaré au sujet du Serbe.

Au vu de la suite, il semble nettement préférer Andy Murray. "Sur la carrière de Murray, je pense que son bilan face à Djokovic est embarrassant. Et je lui ai dit. Je pense qu’il est bien meilleur que Novak." Voilà qui semble un peu "gratuit" lorsque l'on sait que l'actuel n°1 mondial a remporté 15 titres du Grand Chelem, contre "seulement" 3 à l'Ecossais...

De l'opposé total au GOAT

Concernant Rafael Nadal, Kyrgios n'y va pas non plus par quatre chemins. "C'est mon opposé total. C’est quelqu’un de très excessif. Quand il me bat, tout va bien: il dit que tu es un adversaire difficile, que tu as bien joué. Mais quand je l’ai battu, il est passé en mode: 'Il ne me respecte pas, il ne respecte pas mes fans, il n’a aucun respect pour le jeu.' Je ne veux pas être comme Nadal." Ça a au moins le mérite d'être clair...

Parmi les membres du Top 3 mondial, le "bad boy" de 24 ans en porte au moins un dans son coeur: Roger Federer. "Son talent est hors concours. Je l’ai vu jouer contre Taylor Fritz (à l’Open d’Australie) et ses mouvements, ses préparations, la façon dont il lit le jeu. Il sera toujours le GOAT (greatest of all time, le meilleur de tous les temps)."

Nick Kyrgios va affronter le jeune Norvégien Casper Ruud dans l'après-midi dans le cadre du deuxième tour du tournoi romain. À cause de la pluie tombée mercredi, le programme de ce jeudi est extrêmement rempli. Roger Federer devrait notamment jouer à deux reprises...

Retour à la page d'accueilRetour au sport

Plus d'articles