US Open

Renaissance: Djokovic pourrait revenir à 6 longueurs de Federer

ATS

8.9.2018

Djokovic, sacré il y a moins de deux mois à Wimbledon, tentera de remporter son quatorzième trophée en Grand Chelem dimanche, son troisième à Flushing Meadows, après 2011 et 2015.

Novak Djokovic pourrait bien enchaîner après Wimbledon.
Keystone

Plongé dans un bain de jouvence depuis son sacre à Wimbledon mi-juillet, venu refermer deux ans de vicissitudes, entre coude douloureux, opéré en début d'année, et tête en vrac, Djokovic n'est plus qu'à un match de donner encore une autre dimension à sa spectaculaire renaissance. Entre-temps, il est aussi devenu le premier joueur à détenir la collection complète des trophées en Masters 1000 grâce à son titre à Cincinnati.

S'il s'impose dimanche, il égalera l'Américain Pete Sampras au nombre de titres en Grand Chelem et reviendra à six longueurs de Roger Federer, détenteur du record avec vingt couronnes. Et il se réinstallera sur le podium mondial, au troisième rang, alors qu'il avait entamé la saison hors du top 10, et avait même glissé hors du top 20 pour la première fois depuis douze ans fin mai.

Si Del Potro jouera sa deuxième finale majeure, neuf ans après, "Djoko" disputera lui sa 23e au total, sa huitième rien qu'à l'US Open. A New York, seuls Ivan Lendl et Pete Sampras ont fait aussi bien.

Débarrassé de la chaleur et de l'humidité étouffante qui l'avaient fait souffrir depuis le début de la quinzaine new-yorkaise, l'ex-no 1 mondial n'a jamais été en danger contre Nishikori. Il a breaké le Japonais une fois dans chacun des deux premiers sets, puis deux fois dans le troisième, sans jamais concéder son service.

"J'ai joué avec la bonne concentration et beaucoup d'intensité d'entrée. J'ai vraiment, vraiment bien joué aujourd'hui (vendredi)", s'est félicité Djokovic.

Retour à la page d'accueil