Brigitte Lahaie : bien seule après ses propos sur la jouissance des femmes lors d'un viol

CoverMedia

12.1.2018 - 11:30

Covermedia

Brigitte Lahaie a récemment déclaré sur BMFTV qu'on pouvait jouir lors d'un viol. Depuis mercredi, ces propos font scandale et l'animatrice radio est bien isolée.

« Vous savez, on peut jouir lors d'un viol». Cette phrase, il ne fait aucun doute que Brigitte Lahaie la regrette déjà. 24 heures à peine après l'avoir prononcée lors d'un débat face à la militante féministe Caroline de Haas, la présentatrice radio vient d'être lachée par les 99 autres co-signataires de la tribune intitulée « Des femmes libèrent une autre parole », qui disait s'engager « contre le puritanisme ». Mais Brigitte Lahaie, elle, serait allée trop loin.

Dans un message sur Facebook ce jeudi, la journaliste Peggy Sastre écrit sans équivoque : « Les rédactrices et les signataires de la tribune (…) se désolidarisent totalement des propos tenus par l'une des signataires, Brigitte Lahaie, concernant "la jouissance du viol", qui les a tenus en son nom et en son nom seul. Ces termes n’apparaissent ni dans notre tribune ni dans les interventions médiatiques qui ont suivi la publication de la dite tribune. Nous sommes une très large majorité à considérer que ces propos sont insultants envers les femmes victimes de violences sexuelles et de viols ».

Un peu plus tôt dans la journée, Brigitte Lahaie avait répondu sur les réseaux sociaux à la polémique et au lynchage médiatique dont elle fait l'objet, en déclarant notamment : « Depuis tant d’années, j’aide les femmes à aimer leur corps, à se sentir des êtres libres de jouir ou de ne pas jouir. (…) Les accusations portées contre moi me blessent mais je les pardonne ». Elle est également apparue en pleurs lors d'une interview sur TV5 Monde, regrettant d'avoir été « incomprise ».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia