Fabrice Luchini déclare sa flamme à Véronique Sanson

CoverMedia

1.11.2019 - 17:31

207475 Capital Pictures /Starface 2016-05-13 Cannes France 69ème Festival International du Film. 69th Annual Cannes Film Festival. Photocall du film 'Ma Loute' Fabrice Luchini at the Photocall ´Ma Loute` - 69th Cannes Film Festival on May 13, 2016 in Cannes, France. Luchini, Fabrice
Source: Covermedia

Fabrice Luchini était sur le plateau du Grand Echiquier hier (31 oct. 19) en présence de Véronique Sanson. L’acteur a enfin eu l’occasion, 45 ans après leur première rencontre, de lui dire combien il était amoureux d’elle.

Fabrice Luchini a avoué à Véronique Sanson qu’il était fou amoureux d’elle… il y a 45 ans. L’acteur était en face de la chanteuse sur le plateau du Grand Echiquier hier (31 oct. 19).

L’occasion de lui rappeler le moment de leur première rencontre en 1974, sur un tournage. Un souvenir impérissable que le comédien a raconté avec la verve qu’on lui connaît, lui qui est capable de faire passer le récit de son déjeuner pour une épopée homérique.

« Il y a 45 ans, Véronique Sanson, la plus grande chanteuse de France et d’Europe, qui sait chanter comme Joe Cocker, comme les rares blanches qui atteignent le niveau de blues intérieur et de génie vocal, de génie de parole... Je suis à côté d’elle, s’est ému Fabrice Luchini. Pour moi tu étais éblouissante, j’étais raide amoureux de toi, je n’en pouvais plus, mais tu ne peux pas t'imaginer ! Tu étais un objet de fantasme, je n'osais pas. »

Mais si Véronique Sanson se souvient elle aussi de cette rencontre, elle n’en garde pas un aussi bon souvenir !

« Un réalisateur cubain, François Ganel, nous avait demandé de tourner un film, a raconté la chanteuse de 70 ans. Sauf que je n’étais pas actrice et je me suis retrouvée au Parc Montsouris avec Fabrice Luchini, que je ne connaissais pas et qui ne me connaissait pas non plus. J’étais enceinte de sept mois et je devais lui dire des trucs infernaux du style : “C’était merveilleux ce que tu m’as fait hier soir, c’était hot”. Et ce film est devenu… rien. »

Retour à la page d'accueil

CoverMedia