Actu people

J.K. Rowling : les romans policiers de son pseudonyme refusés par les éditeurs

CoverMedia

8.10.2018 - 11:07

Source: Covermedia

J.K. Rowling n'a pas eu un succès immédiat en écrivant sous le pseudonyme de Robert Galbraith. Si aujourd'hui son alter ego en est à son quatrième roman policier, elle a évoqué auprès de BBC Radio 2 les quelques refus essuyés et ça lui a plu.

J.K. Rowling a décidé d’écrire des romans policiers sous un pseudonyme masculin afin de s’assurer que son travail soit jugé uniquement sur son mérite et non sur son succès lié à la saga Harry Potter, qui a engendré huit films et lui a permis de devenir multimillionnaire. Lors d'une interview sur BBC Radio 2, samedi (6 oct 18), elle a expliqué son choix de rester incognito... et les refus auxquels elle a fait face ! « Je ne voulais pas être moi (...) J'avais toujours voulu écrire une histoire de crime et je ne voulais pas le faire en fanfare. Alors j'ai soumis le manuscrit de manière anonyme. Tout était génial et j'ai même aimé recevoir des lettres de refus à nouveau. C'était fantastique... Comme avant. »

Tout le monde n'a pas refusé son premier roman, L'Appel du Coucou, finalement sorti en 2013. Mais juste après sa mise en librairie, la véritable identité de Robert Galbraith a été dévoilée. Lorsqu'on lui a demandé combien de temps elle comptait faire durer la supercherie, elle a révélé qu'elle avait l'intention de publier trois romans sous ce pseudonyme avant de se dévoiler. « Eh bien, j'ai réussi mon coup jusqu'à un certain point (...) Mon ambition était d'essayer de sortir trois livres sans être démasquée. Parce que je pensais qu'alors, mes livres auraient pris un peu d'élan », a-t-elle déclaré, avant d'ajouter elle avait eu la « malchance » d'avoir été révélée par une source anonyme au journal britannique The Sunday Times. « Pendant environ quatre jours horribles, nous ne savions pas comment la fuite avait eu lieu parce que peu de personnes connaissaient le secret, a-t-elle indiqué. Et je me disais : "C'est quelqu'un de la BBC qui a compris le truc : même éditeur, même agent et le mec refuse de nous rencontrer... Ce n'est pas possible !" Alors je me suis dit que la fuite venait probablement de la BBC. »

Depuis, l'auteure a sorti quatre romans sous le pseudonyme de Robert Galbraith, qui ont été adaptés par la BBC dans la série Strike.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia