Actu people

Jack Black aborde le « côté effrayant du cinéma pour enfants » dans son nouveau film

CoverMedia

1.9.2018 - 09:32

Source: Covermedia

Jack Black explore les éléments les plus sombres du cinéma pour enfants dans son nouveau film, La prophétie de l'horloge. Il a expliqué à Total Film ce qui l'a attiré dans ce film d'épouvante.

Jack Black joue le rôle du mage Jonathan Barnavelt, le meilleur ami de la sorcière Florence Zimmerman, interprétée par Cate Blanchett. Dans ce film, il recueille un jeune orphelin appelé Lewis qui l'aide à retrouver une horloge ayant le pouvoir de mener à la fin du monde.

Dirigé par le réalisateur d'Hostel, Eli Roth, Jack Black a reconnu que ce film était un choix intéressant pour le cinéaste de 46 ans, habitué des films d'horreur. « Oui, mais s'il allait faire ça (un film pour enfants), ce serait quelque chose dans ce style. Quelque chose qui pencherait du côté effrayant du cinéma pour enfants », a-t-il expliqué dans une interview avec le magazine britannique Total Film, énumérant les raisons pour lesquelles il souhaitait être impliqué dans le projet : « De toute évidence, Cate Blanchett, c'était un truc énorme pour moi. Je pense juste qu’elle est l’une des plus grands actrices de tous les temps. Eli Roth, c'est le maître de l'horreur. J'ai pensé que ce serait amusant de travailler avec lui. Et le script. Le script était génial ».

L'acteur américain, qui est aussi le leader du groupe Tenacious D, se dit prêt à faire face aux inévitables comparaisons avec la franchise Harry Potter de J. K. Rowling en raison de l'univers de sorcellerie du film. La prophétie de l'horloge est basé sur le livre du même nom, le premier d’une série de 11 épisodes, mais Jack Black admet qu’il ne connaissait pas le roman de John Bellairs paru en 1973 jusqu’à ce qu’il décroche son rôle. « Je ne connaissais pas les livres. Mais j'ai rapidement lu ce livre quand j'ai eu le rôle, a-t-il précisé. J'étais un grand fan d'Edward Gorey (l'illustrateur du livre), donc c'était cool de voir une collaboration entre lui et un autre écrivain. Et, oui, j'ai vraiment aimé. Et j'ai vraiment aimé ce que le scénariste a fait avec son adaptation. »

Retour à la page d'accueil

CoverMedia