Lorde : défendue par l’ex de Lena Dunham

CoverMedia

25.1.2018 - 13:08

Covermedia

En annonçant qu’elle ne se produirait pas en Israël à cause du conflit qui oppose le pays à la Palestine, Lorde avait provoqué un tollé. Jack Antonoff, l’ex de Lena Dunham, lui a exprimé son soutien pendant un concert à New York.

Lorde sait qu’elle peut compter sur Jack Antonoff. En effet, celui avec qui on lui prête une relation – qu’ils ont démentie – a apporté son soutien à la chanteuse néo-zélandaise, sous le feu des critiques depuis qu’elle a annoncé qu’elle ne se produirait pas en Israël, à cause du conflit avec la Palestine.

Jack Antonoff – qui a rompu récemment avec Lena Dunham, l’une des amies proches de la chanteuse – accompagnait Lorde sur scène lors d’un concert au Town Hall de New York au profit d’une association caritative LGBTQ, Ally Coallition, ce mercredi (24 janvier 18). Dans la foule, l’un des spectateurs a crié « En Israël aussi il y a des gens gentils ! », faisant référence à la controverse entourant Lorde. Ce à quoi Jack Antonoff a promptement répondu : « Non, non, nous avons récolté un paquet d’argent ici (pour la bonne cause). Cette négativité peut aller se faire f*utre ».

Si Jack Antonoff a démenti il y a peu sur les réseaux sociaux qu’il ne sortait pas avec Lorde et qu’elle n’avait rien à voir dans sa rupture avec Lena Dunham, il ne tarit cependant pas d’éloges envers elle. « On s’est fait découvrir mutuellement beaucoup de choses, parce que la culture néo-zélandaise est très différente de l’américaine », a-t-il déclaré lors de son passage dans le late show de Seth Meyers. Il a également expliqué comment ils se sont noués d’amitié : « Je ne faisais rien à New York et pendant cinq jours d’affilée, on a dîné ensemble tous les soirs, simplement pour mieux se connaître ». Lorde, de son côté, a confié à Billboard, qu’ils s’appellent sur FaceTime « tous les jours » et qu’ils s’offrent même un cadeau pour Noël.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia