Peter Jackson va-t-il être cité comme témoin contre Harvey Weinstein ?

CoverMedia

19.9.2018 - 13:18

Source: Covermedia

L'actrice Ashley Judd a porté plainte contre Harvey Weinstein pour diffamation. Selon Reuters, les avocats de l'actrice auraient parlé avec Peter Jackson.

Les avocats de la comédienne Ashley Judd ont parlé avec le réalisateur Peter Jackson, et ils pensent que celui-ci pourrait être un « puissant témoin » dans son procès en diffamation contre Harvey Weinstein. L'actrice et fer de lance du mouvement #MeToo a porté plainte contre le producteur déchu en avril 2018, l'accusant de l'avoir blacklistée et d'avoir saboté sa carrière après qu'elle a refusé ses avances.

Dans sa plainte, elle évoque des commentaires faits par le réalisateur du Seigneur des Anneaux dans une interview de 2017, dans laquelle il avait confessé avoir abandonné l'idée de caster Ashley Judd pour son film, après qu'Harvey Weinstein l'en a découragé, disant qu'il était difficile de travailler avec elle.

L'équipe légale d'Harvey Weinstein, quant à elle, tente de faire annuler la plainte, arguant que ni Ashley Judd, ni Peter Jackson n'ont de preuves de ce qu'ils avancent. Cependant, ce mardi (18 sept 18), au tribunal de Los Angeles, l'avocat d'Ashley Judd, Theodore Boutrous, a déclaré avoir parlé avec Peter Jackson, et que ce dernier pourrait donner un témoignage « puissant ». Selon Reuters, Maître Boutrous a déclaré au tribunal que son équipe avait déterminé que le réalisateur avait été correctement cité dans son interview avec Stuff.co.nz, et que c'était bien Harvey Weinstein lui-même qui avait fait les remarques à propos de la star de Kiss The Girls.

Après l'audience, Theodore Boutrous a déclaré aux journalistes que Peter Jackson avait des informations qui pouvaient être cruciales pour soutenir les dires de sa cliente, ajoutant : « Nous croyons qu'il sera un puissant témoin, et je le mettrais face à Harvey Weinstein à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit ».

L'avocate d'Harvey Weinstein, Phyllis Kupferstein, a demandé au juge Philip Gutierrez de classer sans suite la plainte, déclarant que dire que quelqu'un est « cauchemar » au travail ne reflète en rien ses capacités professionnelles. « Je ne crois pas qu'il y ait assez de faits à l'heure actuelle pour poursuivre ce procès en diffamation contre M. Weinstein », a-t-elle déclaré.

Le juge n'a pas encore répondu à sa requête.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia