Actu people

Rita Ora: poser nue? Et alors?

CoverMedia

26.10.2018 - 16:07

Source: Covermedia

Rita Ora ne comprend pas tout le buzz qui entoure les photos d’elle nue qui circulent. Comme elle l’explique à «Harper’s Bazaar», il ne s’agit que de son corps.

Rita Ora poste souvent des photos d’elle dénudée sur son compte Instagram et n’hésite pas à se dévoiler dans les magazines, comme récemment dans «Clash». Et à chaque fois, elle crée le buzz. Pourtant, la chanteuse et actrice ne voit pas ce qu’il y a d’extraordinaire dans ces clichés.

«Je sais que je poste parfois des photos de moi nue assez barrées sur mes réseaux sociaux, mais pour moi, ça n’a rien de fou, parce qu’il s’agit juste de mon corps, a confié la star de 27 ans à «Harper’s Bazaar UK» . Récemment, j’ai fait la couverture de «Clash» et c’était plutôt nu, je ne portais qu’une paire de gants, mais ce fut la chose la plus libératrice que j’ai faite de ma vie. Et avec les selfies, tant que j’aime ma photo, je m’en fiche. Tout est une question de lumière! J’ai l’impression de me sentir vivante et éveillée.»

D’ailleurs, Rita Ora participe à la campagne contre le cyber-harcèlement lancée par Rimmel London et menée par son amie Cara Delevingne, I Will Not Be Deleted. Le harcèlement en ligne est quelque chose que connaît bien la chanteuse. Si elle a su ne pas faire attention aux commentaires négatifs sur son physique, ceux sur sa musique l’affectent encore beaucoup. «Il y a eu une phase où, quand je publiais une chanson, les gens disaient ‘’Mais qu’est-ce que c’est que ça ?’’ J’ai provoqué pas mal de controverse et ça m’a fait remettre en question le pouvoir d’Internet. Avant, j’avais fait l’expérience de gens haineux sur mes photos et des choses comme ça, mais ça ne m’avait jamais atteinte. Quand j’ai commencé à m’impliquer dans la musique – qui est mon bébé – j’ai commencé à me sentir vraiment vulnérable. Ça m’a mise à terre», a-t-elle confié. C’est cette expérience «super dure» à vivre qui a poussé Rita Ora à s’engager auprès de Cara Delevingne contre le harcèlement en ligne.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia