Le massacre de Manson - sur les traces de Sharon Tate

Barbara Munker, dpa

9.8.2019 - 17:16

Une série de meurtres barbares a effrayé le monde il y a 50 ans. Le chef de secte Charles Manson a incité ses adeptes à se livrer à des orgies sanglantes. En 1969, l’actrice Sharon Tate, alors en fin de grossesse, a été tuée. Les touristes suivent les traces de cet épisode macabre.

L’étroite Cielo Drive serpente à travers les collines surplombant le luxueux quartier de Beverly Hills. Parsemé de villas, de palmiers et de gorges, le secteur offre une vue magnifique sur Los Angeles.

Le 10050 Cielo Drive est également l’une des adresses les plus tristement célèbres de la capitale du cinéma: c’est ici que dans la nuit du 9 août 1969, l’actrice Sharon Tate, alors en fin de grossesse, trois amis de l’épouse du réalisateur Roman Polanski et un étudiant ont été brutalement assassinés par des membres de la «famille Manson».

Sept personnes tuées

«Ils ont garé leur Ford 1959 ici, remonté la rue escarpée en courant et sectionné les câbles téléphoniques», raconte Scott Michaels, l’organisateur du tour «Helter Skelter», au volant de son minibus.

Il faut près de quatre heures visiter les scènes d’une des pires séries de meurtres commises aux Etats-Unis, sur les traces du chef de secte Charles Manson et de ses jeunes adeptes qui ont semé la terreur il y a 50 ans. A l’époque, sept personnes ont perdu la vie au cours de deux attaques nocturnes.

Michaels dirige le tour «Helter Skelter» depuis 13 ans. Ses bras sont couverts de tatouages aux couleurs vives, parmi lesquels on aperçoit également l’inscription «1969». A l’occasion de cet anniversaire, l’intérêt a encore augmenté, indique l’homme de 56 ans, depuis longtemps fasciné par le côté obscur de Los Angeles. «Il y a tout dans cette affaire: des monstres et des stars de cinéma, un véritable climat de terreur. Les gens avaient peur d’aller se coucher le soir.»

Des touristes venus du monde entier

«L’idée que [Charles] Manson ait manipulé des jeunes de la sorte et les ait incités à tuer est tellement tragique et triste», estime Deborah Stauder. Cette Américaine de 51 ans explique qu’elle a voulu voir une fois les scènes d’horreur de ses propres yeux.

Malgré sa phobie de l’avion, cette mère de deux enfants affirme s’être rendue d’elle-même en Californie depuis la côte est pour participer au tour «Helter Skelter». «J’ai toujours souhaité au fond de moi que Sharon Tate et ses amis aient échappé aux tueurs.»

Susan Atkins, Patricia Krenwinkel et Leslie Van Houten (de gauche à droite), adeptes de Charles Manson, peu avant leur procès en 1969.
dpa

Le tour est réservé aux adultes, aucun détail cruel n’est épargné. Les meurtriers prennent eux-mêmes la parole. Scott Michaels diffuse des enregistrements sonores d’interviews et des extraits du procès. Désespérée, Sharon Tate les a suppliés de garder son bébé en vie, raconte à voix basse la condamnée Susan Atkins.

D’autres expliquent qu’ils ont poignardé leurs victimes des dizaines de fois avec des couteaux et écrit avec leur sang des mots tels que «Pig» («Porc») et «Death to Pigs» («Mort aux porcs») sur les murs et les portes.

Tate était au début de sa carrière

La jolie mannequin Sharon Tate était au début de sa carrière. La jeune femme de 26 ans aux longs cheveux blonds avait joué dans des films comme «Le Mystère des treize» et «Comment réussir en amour sans se fatiguer» lorsque Roman Polanski l’a invitée à tourner pour la comédie d’horreur «Le Bal des vampires».

En janvier 1968, le réalisateur a épousé la jeune star à Londres. Un an plus tard, ils ont loué la villa de Cielo Drive. Auparavant, la propriété était occupée par le producteur de musique Terry Melcher, auprès duquel Charles Manson aurait tenté en vain d’enregistrer un disque en tant que chanteur et compositeur.

Corps cruellement mutilé

Roman Polanski était en tournage à Londres lorsque durant la nuit du drame, trois femmes et un homme armés de baïonnettes, de pistolets et de couteaux se sont introduits dans la villa. Enceinte de huit mois, Sharon Tate avait reçu la visite de son ex-petit ami, le coiffeur de stars Jay Sebring.

Cruellement mutilé et avec un cordon noué autour du cou, le corps de l’actrice a été retrouvé à côté de celui de Jay Sebring le lendemain matin. Abigail Folger, héritière de l’empire du café éponyme, ainsi que son compagnon polonais ont également été sauvagement assassinés. La nuit suivante, le gang de Charles Manson a tué Leno et Rosemary La Bianca, issus du monde des affaires.

Trois mois de terreur

Pendant trois mois, la Cité des Anges a été prise de terreur jusqu’à l’arrestation de Charles Manson et de quatre jeunes membres de sa secte hippie. Au cours des neuf mois de procès, Charles Manson a affirmé ne jamais avoir commis de meurtres lui-même.

En réalité, il était absent lors des bains de sang, mais le procureur Vincent Bugliosi l’a présenté comme un monstre et comme le cerveau qui a manipulé ses jeunes adeptes, décrits comme des «robots écervelés» accros à la drogue et à son idéologie.

Des objets sont exposés dans le petit musée de Dearly Departed Tours, notamment des livres et des affiches au sujet des meurtres commis par Charles Manson et ses adeptes.
dpa

Charles Manson voulait une guerre raciale

Les messages occultes de Charles Manson comportaient des citations de la Bible et des Beatles. Avec ses meurtres, il voulait provoquer une guerre raciale entre Noirs et Blancs afin de se faire passer au final pour un chef.

Il a appelé son idéologie «Helter Skelter» (un toboggan à spirale pouvant être synonyme de désordre) d’après la chanson éponyme des Beatles. Il s’est fait vénérer comme Satan ou Jésus et a poussé de très jeunes filles de sa secte à faire le trottoir et finalement à tuer.

En 1971, Charles Manson a été condamné à mort pour avoir incité ses adeptes à commettre ces actes sanglants, une condamnation convertie par la suite en peine d’emprisonnement à perpétuité. Il n’a jamais exprimé de remords en public.

Après près de cinq décennies derrière les barreaux, il est décédé en 2017 à l’âge de 83 ans. Tex Watson (73 ans), Patricia Krenwinkel (71 ans) et Leslie Van Houten (69 ans) ont fait part à plusieurs reprises de leurs regrets. Ils purgent une peine d’emprisonnement à perpétuité. Susan Atkins, qui a formulé 13 recours en grâce, est morte en prison d’un cancer en 2009, à l’âge de 61 ans.

«C’est un peu triste»

La maison de Cielo Drive louée par Sharon Tate et Roman Polanski a été démolie en 1994 et remplacée par une villa plus grande portant désormais le numéro 10066. Elle est aujourd’hui habitée par un producteur de télévision, indique Scott Michaels pendant le tour «Helter Skelter».

Lauren Kershner (28 ans) boit les paroles de l’organisateur de la visite. Même durant ses jeunes années, elle voulait tout savoir sur le culte de Charles Manson, explique cette musicienne originaire de l’Etat voisin de l’Oregon.

Elle porte un maquillage sombre aux yeux et un t-shirt noir avec un portrait de Charles Manson et l’inscription «Helter Skelter». «Il avait tellement de pouvoir sur les gens», affirme la jeune femme. «Si Sharon Tate était encore en vie aujourd’hui, peut-être qu’elle ne serait pas devenue aussi célèbre. C’est un peu triste», médite la touriste américaine.

Le film de Tarantino

Scott Michaels, qui a filmé un documentaire sur les meurtres commandités par Charles Manson, a récemment servi de consultant pour le film «Once Upon a Time… in Hollywood» de Quentin Tarantino.

Margot Robbie incarne Sharon Tate, Leonardo DiCaprio joue le rôle d’une star de western en déclin et Brad Pitt endosse celui de son cascadeur et ami: «L’affaire a toujours été tristement célèbre, mais aujourd’hui, une jeune génération verra l’œuvre de [Quentin] Tarantino qui s’inscrira ainsi dans l’histoire du cinéma.»

50 ans après, les meurtres inspirés par Charles Manson fascinent toujours

«Golden State Killer»: 13 accusations de meurtres

Retour à la page d'accueil