Le crime de Donald Trump était presque parfait

de Philipp Dahm

7.1.2021

«Près de 500» morts ont voté – et tous pour Joe Biden? Brad Raffensperger se doit de corriger son président.
YouTube

En appelant le secrétaire d’Etat Brad Raffensperger, Donald Trump n’a pas seulement tenté maladroitement d’inciter à la fraude électorale: il a aussi compromis les chances de son camp républicain au second tour.

En appelant le secrétaire d’Etat Brad Raffensperger, Donald Trump n’a pas seulement tenté maladroitement d’inciter à la fraude électorale: il a aussi compromis les chances de son camp républicain au second tour.

«Bonne année! 2020, c’est fini», lance Stephen Colbert pour saluer le public de son «Late Show». «Tout le mal est derrière nous et nous prenons un nouveau départ… Avec une pandémie qui fait rage et un président qui tente de voler des élections. On dirait que 2020 a droit à des tours gratuits.»

Late Night USA – Comprendre les Etats-Unis
blue News

50 Etats, 330 millions d’habitants et encore plus d’opinions: comment «comprendre l’Amérique»? Pour garder une vue d’ensemble sans s’échouer, il faut un phare. Les stars des late shows offrent probablement la meilleure aide à la navigation: ce sont de parfaits pilotes qui explorent implacablement les bas-fonds du pays et des gens et qui servent à notre auteur Philipp Dahm de boussoles indiquant sur le ton de l’humour l’état d’esprit des Américains

Quatre ans plus tard, Donald Trump explique à Brad Raffensperger pourquoi il est «assez clair» qu’il a gagné les élections présidentielles en Géorgie. «On peut même le voir à travers la taille des meetings, franchement. Nous avions 25 000 à 30 000 personnes par meeting.» Mais si l’on suivait cette logique, réplique Stephen Colbert, c’est à l’investiture du boys band BTS, qui domine les charts, que l’on assisterait le 20 janvier.

«Lâchez-moi la grappe!»

Et même si le président pense avoir gagné, il sait toutefois exactement de combien de voix il a perdu, poursuit le natif de Washington avant de présenter un nouvel extrait: «L’écart actuel n’est que de 11 779. Alors, écoutez, tout ce que je veux, c’est ça: je veux trouver 11 780 voix, soit une de plus.» [Donald] Trump veut donc gagner la Géorgie avec une seule voix d’avance? «Il n’y a rien de louche là-dedans», lance Stephen Colbert.

Le coup de fil de Donald Trump n’a absolument rien de louche, constate Stephen Colbert.
YouTube

Ce n’est pourtant pas grand-chose, conclut Donald Trump plus loin. «Alors, qu’est-ce qu’on va faire, les amis? J’ai juste besoin de 11 000 voix. Les gars, j’ai besoin de 11 000 voix – lâchez-moi la grappe!»

«On va te lâcher la grappe – le 20 janvier», poursuit Stephen Colbert, ajoutant que [Donald] Trump aura alors tout son temps pour retrouver ces voix. «Peut-être qu’elles sont au même endroit que l’acte de naissance de Barack Obama.»

Donald Trump manque tout simplement de munitions pour mener sa guerre: «Vous pensez qu’il est possible qu’ils aient déchiqueté des bulletins de vote dans le comté de Fulton? Parce que c’est ce que dit la rumeur», affirme le président sortant à Brad Raffensperger dans l’enregistrement téléphonique. «Et aussi que [la société] Dominion ait retiré les machines de la circulation. Chez Dominion, ils ont été très rapides pour se débarrasser de leurs… euh… machines. Vous savez quelque chose à ce sujet?»

Source: «les médias Trump»

Ryan Germany, l’avocat de Brad Raffensperger, lui répond: «Non, Dominion n’a retiré aucune machine dans le comté de Fulton.» Donald Trump insiste: «Mais est-ce qu’ils ont enlevé les pièces des machines pour les remplacer par d’autres pièces?» Ryan Germany: «Non.»

Ce n’est pas la seule réponse négative que Donald Trump devra encaisser. En réponse à son objection selon laquelle «près de 5000» personnes mortes ont voté en Géorgie, Brad Raffensperger se livre à une explication succincte: «Le nombre réel était de deux. Deux. Deux personnes mortes ont voté. Donc c’est faux.»

Une nouvelle version de «Sixième Sens»: «Je vois des gens qui sont morts, mais seulement deux.»
YouTube

Le secrétaire d’Etat ajoute qu’il ne faut pas croire tout ce que l’on peut lire sur les réseaux sociaux. «Ce ne sont pas les médias sociaux», répond son interlocuteur. «Ce sont les médias Trump.» Pour lui, Brad Raffensperger n’a pas à avoir honte: «Il n’y a rien de mal à dire que vous avez fait une erreur de calcul.»

Ryan Germany? «Vous avez un joli nom»

Face à Ryan Germany, Donald Trump joue la carte de la carotte et du bâton. «Pourquoi vous ne voulez pas trouver cela, Ryan? Qu’est-ce qui ne va pas chez vous? J’ai entendu dire que vous étiez un avocat très dur en affaires, mais je suis sûr que vous êtes un bon avocat. Vous avez un joli nom.»

Le président est bien entendu un grand fan de l’Allemagne, affirme Stephen Colbert. «Il pense qu’il y avait de bons avocats des deux côtés», plaisante-t-il en référence aux propos formulés par Donald Trump en 2017, selon lesquels il y avait «des gens très bien des deux côtés» lorsque les citoyens ont protesté contre les néonazis à Charlottesville, en Virginie.

Donald Trump ne veut pas entendre – ou ne peut pas croire – ce que l’avocat Ryan Germany (à droite) lui dit.
YouTube

La cerise sur ce gâteau au goût de tentative de fraude maladroite et de désespoir gênant est le mauvais service que rend Donald Trump à ses collègues au sein du parti en Géorgie: il est question des votes de personnes qui ont vécu en Géorgie et déménagé dans d’autres Etats. Ryan Germany explique que beaucoup d’entre elles sont toutefois revenues et ont donc voté légalement.

Revenus… en Géorgie???

L’occupant de la Maison-Blanche ne peut pas croire cela. «Ils sont combien à faire ça? Ils ont déménagé et puis ils se sont dit: «Oh, et puis merde, je reviens.»? Vous savez, cela ne semble pas très normal. Vous voulez dire qu’ils ont déménagé, et puis quoi? Cela leur manquait tellement qu’ils ont voulu revenir? C’est… c’est fou.»

Stephen Colbert est lui aussi stupéfait – par la réaction de Donald Trump, bien entendu. La Géorgie est un très bel Etat et ce phénomène y est connu, affirme-t-il. Le présentateur cite à ce sujet des chansons comme «Georgia On My Mind» de Ray Charles, «Midnight Train to Georgia» de Gladys Knight ou «Walkin’ Back to Georgia» de Jim Croce, qui n’a même pas voulu attendre le train.

L’évocation du Charlie Daniels Band nous fait immédiatement penser à «The Devil Went Down in Georgia».
YouTube

«Sans parler de "The Devil Went Down to Georgia". Et je suis sûr que vous vous dites: "Stephen, le diable est bien allé en Géorgie, mais il n’est pas retourné en Géorgie!" Vraiment?» Stephen Colbert enlève ses lunettes. «Dites ça à la suite sortie en 1993 […], "The Devil Comes Back to Georgia"!»

Et à la fin, tout le monde revient en Géorgie
YouTube

Nota bene: les Etats-Unis demeurent après tout le pays de tous les possibles.

Qui est le criminel ici?

Alors que Donald Trump avertit Brad Raffensperger et Ryan Germany qu’ils s’exposent à une procédure pénale, un ancien procureur estime que le coup de fil du président est un acte criminel. «Sa meilleure défense serait de plaider la démence», écrit Michael Bromwich sur Twitter.

Les républicains étaient tout au moins préparés à ce coup de fil: Donald Trump a essayé de joindre Brad Raffensperger à 18 reprises, indique Stephen Colbert. Un homme qui, à la demande de la Maison-Blanche, a déjà fait recompter deux fois les votes dans son Etat.

Combien de temps Donald Trump essaiera-t-il encore de remettre en question les résultats? La plaisanterie se terminera 20 janvier. Sûrement. Enfin, peut-être.

Un bonus-track:

Retour à la page d'accueil