Covid-19 : focus sur les labels pour rassurer les touristes

Relaxnews

11.6.2020 - 11:18

Alors que les frontières avec la Suisse, la Belgique, le Luxembourg et l'Allemagne rouvriront le 15 juin, de nouveaux défis attendent les professionnels du tourisme, dont celui de reconquérir les voyageurs en leur assurant une sécurité sanitaire sans failles. Un critère de choix pour l'organisation des prochaines vacances d'été. Pour ce faire, un portefeuille de labels a été déployé pour garantir aux vacanciers le respect de protocoles d'hygiène. 

«Covid-Free»

Le label se revendique comme étant le premier indépendant et collaboratif. Car les touristes eux-mêmes peuvent signaler les établissements qui ne respectent pas leurs engagements en matière d'hygiène et de protocoles. Il suffit de flasher un QR code pour partager son expérience. Covid-Free concerne aussi bien les hôtels que les restaurants ou des parcs de loisirs, des gîtes, des campings et des sites touristiques. Depuis son lancement au mois de mai, plus de 500 entreprises du tourisme ont reçu le label, et ce chiffre augmente quotidiennement. Plus de 200 restaurants se sont engagés dans cette démarche. Des visites mystères permettent aussi d'assurer le respect du cahier des charges. Le label n'est pas une initiative franco-française. La Suisse mais aussi le Maroc et le Sénégal ont mutualisé leurs forces pour soutenir le projet. Celui-ci est organisé par un comité scientifique d'une part et un comité dit opérationnel composé de professionnels bénévoles appartenant au secteur du tourisme d'autre part. 

«Safe Travels»

Le label s'est offert une formidable campagne de communication en attribuant son tout premier sésame au Portugal, destination européenne peu touchée par le coronavirus. Ce marqueur est tout ce qu'il y a de plus sérieux puisqu'il est régi par le World Travel & Tourism Council (le conseil mondial du voyage et du tourisme), qui compte dans son portefeuille plus de 200 acteurs du tourisme. Les voyageurs pourront reconnaître les entreprises qui ont mis en place des protocoles sanitaires afin de les rassurer quant à la propagation du covid-19 grâce à un logo vert et bleu, estampillé «safe travels». Il peut aussi bien s'agir de tours-opérateurs que de compagnies aériennes, de restaurants ou de croisiéristes. A noter que les acteurs du tourisme n'ont pas besoin de devenir des membres de cet organisme international pour utiliser ce label. Des protocoles ont été élaborés pour chaque secteur d'activité, en compagnie de poids lourds du tourisme, tels que les hôtels Marriott, le groupe Accor ou encore Tripadvisor. Les professionnels qui souhaitent apposer le logo doivent respecter le cahier des charges défini. Les offices de tourisme de la Turquie, de la Slovénie, d'Islande, de la Jamaïque, de Cancun (Mexique), de l'Ontario (Canada) ou encore de l'Île Maurice brandissent déjà le label «Safe Travels». 

«Mesures sanitaires Covid-19, vérifié par AFNOR Certification»

Ce n'est pas un label spécifique aux acteurs du tourisme, mais nombre d'agences de voyages, d'hôtels ou autres structures accueillant du public pour les vacances afficheront ce logo développé par l'Afnor pour «aider les entreprises à inspirer confiance et engager une reprise d'activité 100% sûre». En fait, ce marqueur est déclinable par secteur d'activité. Pour l'obtenir, les sociétés reçoivent un expert de l'Association française de normalisation qui vérifie que les protocoles évitant la propagation du virus sont bien appliqués, mais aussi qu'il y a un suivi des mesures sanitaires. 

«Destination clean & safe»

C'est l'un des derniers labels lancés. La métropole de Lille le brandit désormais pour rassurer les touristes. L'agglomération a travaillé aux côtés de l'Institut Pasteur afin de mettre en place une charte sanitaire que restaurateurs et hôteliers doivent respecter s'ils souhaitent se revendiquer «Destination clean & safe». Plus de 200 entreprises ont déjà signé cette charte qui compte dix engagements, dont le respect des mesures barrières et la distanciation sociale, ou encore éviter le risque de transmission du covid-19 par la ventilation ou aérosols. Lille est la première destination française à lancer ce type de démarche. 

«Clean & Safe»

De son côté, le Portugal a développé son label dès le mois d'avril. L'office de tourisme de la destination a souhaité inciter tous les professionnels du tourisme, que ce soit restaurateurs, hôteliers, agences de voyages, guides, à respecter toutes les mesures d'hygiène qui s'imposent pour éviter la propagation du virus, selon les recommandations de la Direction Générale de la Santé du Portugal. Turismo de Portugal décerne ce label gratuitement durant une année. 

«Save V»

En association avec Viparis qui organise de grands événements dans toute l'Europe, Bureau Veritas, l'un des leaders mondiaux de la certification, a planché dès le mois d'avril dernier sur un label. Le projet s'articule autour de la mise en place de protocoles qui imposent la nomination d'un responsable sur chaque site touristique concerné. Ce dernier doit s'assurer du bon suivi du cahier des charges. Il s'agit aussi de mettre en place un process pour filtrer et compter les visiteurs, mais aussi de s'assurer que le personnel respecte les gestes barrières, en portant un masque et que les espaces soient effectivement bien nettoyés et désinfectés. Le sérieux des entreprises qui brandissent le label «Save V» sera mesuré par des audits qui confirmeront l'obtention du marqueur. 

Retour à la page d'accueil

Relaxnews