Une nuit à l'hôtel ne devrait pas coûter beaucoup plus chère en 2020

Relaxnews

25.7.2019 - 16:18

Les prix des hôtels dans le monde ne seront pas beaucoup plus chers en 2020
Source: Relaxnews

American Express Global Business Travel vient de publier un rapport qui propose une estimation des potentielles fluctuations tarifaires d'une nuit à l'hôtel dans 150 villes dans le monde. 

Selon le rapport «Hotel Monitor 2020 cities forecast», la hausse des prix des établissements hôteliers ne devrait pas excéder 3% à Paris tandis que dans les autres métropoles tricolores, telles que Bordeaux, Marseille, Lyon et Toulouse, les tarifs resteraient stables. 

En Europe, alors que la question du Brexit alimentera bon nombre de conversations à la fin de l'année, les projections restent optimistes et tablent sur une hausse limitée à 1% à Londres. Seuls les hôtels d'Aberdeen, en Ecosse, devraient appliquer un repli de 13% de leurs prix. 

Dans le reste du vieux continent, la Bulgarie devrait afficher le boom tarifaire le plus important, de l'ordre de 12% à Sofia. En moyenne, l'effet haussier n'excédera pas 5%, comme à Kiev en Ukraine, à Vienne en Autriche, à Budapest en Hongrie, ou à Barcelone en Espagne. 

De l'autre côté de l'Atlantique, le rapport estime que les prix d'une nuit à l'hôtel pourraient exploser de 47% à Buenos Aires, en Argentine. 

Aux Etats-Unis, la hausse des prix devrait être limitée à 5% tout au plus, et cela concerne uniquement Chicago. A New York, les experts attendent un recul des prix de 3%. A l'inverse, un voyage au Canada pourrait être plus coûteux avec des tarifs en progression entre 4% pour Montréal et Toronto et 2% pour Ottawa. 

A noter enfin qu'à Dubaï, où aura lieu l'Exposition universelle l'année prochaine, les prix des chambres ne devraient pas bouger. 2020 sera aussi l'année des Jeux Olympiques de Tokyo, où les établissements hôteliers devraient appliquer une hausse des prix de 4%. 

Retour à la page d'accueil

Relaxnews