Virus: l'Arabie saoudite suspend le petit pèlerinage musulman

Relaxnews

5.3.2020 - 08:18

L'Arabie saoudite a suspendu mercredi «temporairement» la Omra, le petit pèlerinage musulman, une mesure inédite destinée à prévenir la propagation du nouveau coronavirus.
Source: Relaxnews

L'Arabie saoudite a suspendu mercredi «temporairement» la Omra, le petit pèlerinage musulman, une mesure inédite destinée à prévenir la propagation du nouveau coronavirus.

Cette décision concerne les «citoyens (saoudiens) et les (résidents) étrangers» et vise à «assurer la sécurité des foules», a indiqué l'agence officielle ajouté SPA, citant une source au ministère de l'Intérieur. 

Les autorités avaient suspendu il y a une semaine l'octroi de visas pour la Omra, un pèlerinage qui peut être entrepris tout au long de l'année, et décidé de suspendre, «temporairement» là aussi, l'entrée des pèlerins.

La mesure concerne les deux villes saintes de La Mecque et Médine, les deux premiers lieux saints de l'islam, «qui connaissent un flux permanent et intense de foules humaines, ce qui rend la sécurisation de ces foules de la plus haute importance», selon la même source.

La suspension de la Omra, qui attire chaque année des millions de pèlerins en Arabie saoudite, fera l'objet d'un «réexamen de façon permanente» et sera «annulée dès lors que les raisons qui l'ont justifiée disparaîtront», a-t-elle précisé.

Mercredi, l'Arabie saoudite a confirmé un second cas d'infection au nouveau coronavirus, le ministère de la Santé précisant qu'il s'agit d'un homme qui accompagnait un autre Saoudien déclaré infecté par le virus lundi.

Tous deux avaient été en Iran et étaient rentrés en Arabie saoudite via Bahreïn. Ils avaient tenté de cacher aux autorités saoudiennes leur visite en Iran, selon le ministère.

Plus de 150 cas ont été enregistrés dans le Golfe, la plupart des personnes revenant d'Iran, un des plus importants foyers de l'épidémie dans le monde. 

Mercredi, le ministère iranien de la Santé a annoncé le décès de 15 personnes infectées par le nouveau coronavirus, portant le bilan de l'épidémie à 92 morts sur 2.922 cas d'infections en Iran.

Les autorités saoudiennes ne se sont pas encore exprimées sur d'éventuelles mesures de précaution dans l'organisation du hajj, le grand pèlerinage de La Mecque prévu cette année entre fin juillet et début août. 

Le hajj, l'un des plus importants rassemblements au monde, avait rassemblé quelque 2,5 millions de fidèles en 2019. Les autorités saoudiennes tablaient sur 2,7 millions de pèlerins pour 2020, selon le site du ministère chargé d'organiser la Omra et le Hajj.

La décision des autorités saoudiennes risque de priver l'Arabie saoudite d'importants revenus, alors que Ryad espérait pouvoir accueillir tous les ans 30 millions de pèlerins d'ici à 2030. 

«Il s'agit d'une importante mesure de précaution qui va certainement avoir un impact économique», souligne à l'AFP Karen Young, de l'American Enterprise Institute.

«L'année s'annonce déjà très difficile alors que les prix du pétrole baissent et l'Arabie saoudite dispose de moins de leviers financiers. Ce serait un sérieux revers si le progrès limité de ses réformes économiques venaient à disparaître.»

Retour à la page d'accueil

Relaxnews