Coronavirus: Aucun match de football en Suisse, juniors inclus!

ATS

28.2.2020 - 12:02

Le sport suisse est touché de plein fouet par le coronavirus. Entre reports et huis clos, les dirigeants ont dû prendre des mesures désagréables pour les fans.

Les stades resteront vides ce week-end.
Source: Keystone

Le Conseil fédéral a interdit toute manifestation réunissant plus de 1000 personnes. Cela concerne en premier lieu le football. Aucune rencontre ne se déroulera ce week-end en Suisse. La Swiss Football League (SFL) a, dans un premier temps, décidé de renvoyer tous les matches de Super League et Challenge League prévus ce week-end. L'Association Suisse de Football (ASF) a ensuite annoncé l'annulation de toutes les rencontres de Promotion League, de 1ère ligue, des ligues inférieures et des juniors. Par ailleurs, les quarts de finale de la Coupe de Suisse prévues les 4 et 5 mars ont été reportés. Trois équipes romandes doivent les disputer: le FC Sion, le Lausanne-Sport et le FC Bavois.

La SFL a indiqué faire preuve de compréhension pour l'interdiction décidée par le gouvernement. Les rencontres de la 24e journée dans les deux premières divisions du pays ont donc été reportées à une date ultérieure, qui doit encore être déterminée. Cette première décision traduit bien la volonté de la SFL de tout entreprendre pour éviter de jouer à huis clos.

Une certaine marge de manoeuvre

La SFL informera la semaine prochaine sur la suite du programme du championnat, en étroite collaboration avec les autorités et les clubs. Le calendrier lui offre une certaine marge de manoeuvre avec la possibilité de disputer des rencontres en semaine si l'UEFA donne son accord. On le sait, l'UEFA ne veut pas que des journées de championnat coïncident avec des rencontres de Ligue des Champions ou de Ligue Europa. «Nous sommes face à une situation exceptionnelle», rappelle le CEO de la SFL Claudius Schäfer qui espère que l'UEFA assouplira sa position.

La question financière pèsera de tout son poids dans les décisions que la SFL sera appelée à arrêter. «Nous avons des contrats. Les clubs ont des contrats. La mission de la SFL est de soutenir ses clubs, poursuit Claudius Schäfer. Les intérêts des clubs doivent primer.»

Par ailleurs, le FC Sion se voit contraint de trouver une autre date pour son traditionnel gala, prévu le 14 mars à Martigny. On précisera que ce gala qui doit attirer plus de 7000 convives permettra au FC Sion de réaliser un bénéfice chiffré à un million de francs.

Un coût énorme

En hockey sur glace, tous les matches des deux dernières journées de saison régulière de National League se sont joués et se joueront à huis clos vendredi et samedi. Il en va de même pour la Swiss League. Cette décision a un coût énorme pour les clubs. Ainsi, le HC Lugano doit faire une croix sur une recette estimée à 200'000 francs pour le derby de samedi contre Ambri-Piotta. Vendredi, c'était le derby lémanique qui était au programme aux Vernets entre Genève-Servette et Lausanne.

La situation concernant la suite du programme, et particulièrement les play-off dont le début est fixé au 7 mars, n'est pas encore claire. Les clubs et la Fédération (SIHF) vont discuter lundi. Les clubs repoussent avec force la possibilité de disputer les play-off à huis clos. La sagesse commande sans doute d'attendre le 15 mars pour lancer les séries finales avec éventuellement un format au meilleur des cinq matches. On rappellera que la formule actuelle veut que les quarts de finale, les demi-finales et la finale se déroulent au meilleur des sept matches.

Le basketball et le volleyball ne sont pas touchés par la décision du Conseil fédéral. Les rencontres de championnat de ces deux sports se disputeront bien ce week-end.

Retour à la page d'accueilRetour au sport