Wengen : Kriechmayr prive Feuz d'une victoire historique

ats

15.1.2022 - 13:52

Persona non grata pour certains, Vincent Kriechmayr a fait fi de la critique en remportant la descente de Coupe du monde de Wengen samedi. Beat Feuz doit se contenter du 2e rang, Marco Odermatt du 4e.

WENGEN, SWITZERLAND - JANUARY 15: Beat Feuz of Switzerland in action during the 92nd Lauberhorn Race of FIS Alpine Ski World Cup on January 15, 2022 in Wengen, Switzerland. (Photo by Jari Pestelacci/Eurasia Sport Images/Getty Images)
Beat Feuz n'a pas réussi à gagner une 4ème fois
Getty Images

ats

15.1.2022 - 13:52

Forfait pour les entraînements en raison d'une quarantaine mais autorisé à s'aligner vendredi après avoir pu s'aligner sur un simulacre de manche d'entraînement, Vincent Kriechmayr a donc privé Beat Feuz d'un quatrième succès historique sur le Lauberhorn. L'Autrichien de 30 ans s'est offert une 10e victoire à ce niveau.



Déjà victorieux en 2019 à Wengen, Vincent Kriechmayr - qui skie pour une marque dont le président de la FIS Johan Eliasch est le patron - a fait la différence sur le dernier tiers du mythique tracé bernois. Beat Feuz le devançait encore de 0''01 après 1'27'' de course, mais a notamment manqué son affaire dans le «S» final.



Feuz satisfait

«Je n'ai pas livré la course parfaite, donc cette 2e place me satisfait», a expliqué Beat Feuz. «Il y avait mieux à faire, mais c'était difficile pour tout le monde. Je suis donc déjà heureux de me retrouver sur le podium», a poursuivi l'Emmentalois, ravi de pouvoir se reposer quelque peu après une «semaine exigeante.»

Désormais 2e du classement de descente à 11 points du nouveau leader Dominik Paris, Beat Feuz se réjouissait déjà de vivre un nouveau «moment fort» la semaine prochaine à Kitzbühel. Mais il reste prêt à rentrer à tout moment chez lui pour rejoindre son épouse, qui attend un heureux événement.

Odermatt «très fatigué»

Marco Odermatt, 2e la veille mais sur un parcours raccourci, avait lui aussi le sourire. Le prodige nidwaldien a moins bien négocié le «Kernen-S» que vendredi, échouant à 0''46 du vainqueur et à 0''02 de la troisième marche du podium occupée par Dominik Paris. Mais il confirme qu'il peut désormais aussi jouer la gagne en descente.



«Je suis très fatigué», a concédé le leader du général de la Coupe du monde, dont la marge sur son dauphin Aleksander Aamodt Kilde (7e) samedi) est désormais de 390 unités. «J'avais déjà mal aux pieds après la Tête de chien. Ca aurait été génial de terminer au 3e rang, mais une 4e place c'est bien», a souligné Marco Odermatt.

Les adieux de Janka

Carlo Janka a quant à lui disputé samedi sa 287e et dernière course de Coupe du monde. Ovationné par le public, le Grison de 35 ans a terminé 47e et dernier (à 17''13), après avoir été annoncé éliminé dans un premier temps. Il avait fêté à Wengen le plus beau de ses 11 succès à ce niveau en gagnant la descente en 2010.



Wengen : Coupe du monde messieurs : Descente :

  •  1. Vincent Kriechmayr (AUT) 2'26''09.
  • 2. Beat Feuz (SUI) à 0''34.
  • 3. Dominik Paris (ITA) à 0''44.
  • 4. Marco Odermatt (SUI) à 0''46.
  • 5. Matthias Mayer (AUT) à 0''51.
  • 6. Martin Cater (SLO) à 0''66.
  • 7. Aleksander Aamodt Kilde (NOR) à 0''98.
  • 8. Stefan Rogentin (SUI) à 1''36.
  • 9. Otmar Striedinger (AUT) à 1''67.
  • 10. Max Franz (AUT) à 1''77.
  • Puis: 13. Niels Hintermann (SUI) à 1''88.
  • 22. Urs Kryenbühl (SUI) à 2''63.
  • 25. Gilles Roulin (SUI) à 2''93.
  • 31. Justin Murisier (SUI) à 3''65.
  • 47. Carlo Janka

Descente (6/10) :

  • 1. Paris 316.
  • 2. Feuz et Kilde 305.
  • 4. Mayer 302.
  • 5. Kriechmayr 285.
  • 6. Odermatt 276.
  • 7. Hintermann 211.
  • Puis: 21. Rogentin 78.
  • 29. Gilles Roulin (SUI) 36.
  • 30. Urs Kryenbühl (SUI) 30.

ats