Interview - Swiss Indoors


"La génération Roger, c'est une sorte de malchance pour les jeunes"

Bugnon Michaël, à Bâle.

25.10.2018

Néo-retraité, Marco Chiudinelli baignait encore dans le tennis il y a de cela une année. Du coup, le Bâlois connaît très bien le tennis actuel. Pour bluewin.ch, il est revenu notamment sur les situations actuelles de ses anciens coéquipiers en Coupe Davis, Roger Federer et Stan Wawrinka.

Marco Chiudinelli et Roger Federer étaient encore associés au Coupe Davis en 2015.
Keystone

Sur la longévité de Roger Federer:

"Federer a une grande passion, il adore ce qu’il fait. Et jusqu’au moment où ça ne l’ennuie pas d’aller s’entrainer dur et de voyager loin, et si sa famille est OK avec tous ses déplacements, il continuera, et ce, tant que le physique suivra. Maintenant, je pense qu'à son âge, une blessure grave le ferait probablement arrêter.

Mais on voit aussi une tendance, il n'y a pas que Roger. En général, les joueurs jouent quand même de plus en plus vieux en restant à un bon niveau. Les méthodes d'entrainement ont changé, et les joueurs voyagent avec un physio, un kiné... Ça permet de jouer plus longtemps à haut niveau."

Sur la supériorité actuelle des "anciens":

"Je pense qu'il ne faut pas chercher trop loin. Les deux générations, celle de Federer et celle de Nadal-Djokovic, sont tout simplement plus fortes que les générations qui sont arrivées après. Sinon, il y aurait déjà des joueurs de 24-25 ans qui les battraient régulièrement et qui auraient remporté des Grand Chelems.

Finalement, pour les jeunes qui arrivent, c'est une sorte de malchance. Ils doivent attendre que les anciens arrêtent pour devenir les meilleurs."

Sur la "Next Generation":

"Je ne prends pas trop de risques en disant qu'Alexander Zverev est un futur n°1 mondial ou vainqueur en Grand Chelem. Quand on est 3-4ème mondial à 21 ans, ça semble être une suite logique.

Après, Tsitsipas est en train de percer. Il y a deux ans, on le voyait arriver, mais on ne le pensait pas aussi fort que cela. Parmi les jeunes, il gère mieux que d'autres le passage des juniors aux professionnels"

Sur Stan Wawrinka:

"Je pense qu'il peut revenir à un très bon niveau. Il l'a déjà prouvé en battant notamment deux fois Dimitrov (ndlr: à Wimbledon et à l'US Open). Il lui a juste manqué un peu de régularité cette année.

Son classement (ndlr: 68ème) ne veut rien dire. Il vaut mieux que cela. Il a d'ailleurs failli battre Federer à Cincinnati dans un match extrêmement serré. S'il gagnait ce jour-là, il pouvait peut-être aller au bout dans ce tournoi..."

Retour à la page d'accueilRetour au sport