US Open

Le tombeur de Federer "comme un lapin dans les phares"

Teleclub MB

4.9.2018

Roger Federer s'est fait sortir dès les huitièmes de finale de l'US Open par John Millman, 55ème à l'ATP à la surprise générale. Le plus surpris dans tout ça, c'est peut-être bien l'Australien d'ailleurs. Il est revenu sur le plus beau succès de sa carrière.

John Millman n'a pas forcément tout de suite compris ce qui était en train de se passer.
John Millman n'a pas forcément tout de suite compris ce qui était en train de se passer.
Keystone

Roger Federer l'a avoué: il ne se sentait pas bien du tout sur le court Arthur-Ashe lors de son huitième de finale. En face de lui, John Millman ne pouvait que profiter de ce jour "sans" du Bâlois. 

Tombeur en quatre sets 3-6, 7-5, 7-6 (9/7), 7-6 (7/3) après plus de 3h30 de combat du Suisse, Millman a avoué se sentir coupable d'avoir profité d'un mauvais jour du Suisse: "Je me sens un peu coupable parce qu'il n'était pas dans sa meilleure forme aujourd'hui (lundi), c'est certain..." a tout d'abord confié celui qui affrontera Novak Djokovic pour obtenir une place dans le dernier carré.

"Pour que je le batte, il fallait qu'il ait un jour sans et que je sois dans un bon jour. J'en suis conscient." a-t-il tenu à ajouter. L'Australien révèle avoir été le premier surpris sur le court: "C'était un environnement légèrement intimidant. Je le considère comme un héros. Au début, j'étais comme un lapin dans les phares, puis je me suis senti plus à l'aise".

Comme un lapin dans les phares: figé de surprise et de peur. Cette expression figurée correspond finalement aussi assez bien à tous les Helvètes qui se sont levés ce matin et qui ont appris avec stupeur la défaite du Maestro. "Je vais m'en souvenir très, très longtemps" termine le surprenant quart de finaliste. Espérons en revanche que Roger Federer puisse rapidement passer à autre chose.

Le résumé du match ci-dessous:

L'interview en français de Federer:

Retour à la page d'accueil