Voici pourquoi Lady Diana ne voulait pas divorcer

tali

22.8.2019

Malgré la fin de son mariage avec le prince Charles, Diana n’avait en réalité pas l’intention de divorcer.
Keystone

Il a fallu près de quatre ans avant que le prince Charles et la princesse Diana ne se séparent et ne finissent par divorcer. En effet, Diana aurait voulu éviter à tout prix un divorce.

Le 9 décembre 1992, le Premier ministre britannique de l’époque, John Major, a annoncé la séparation du prince Charles et de la princesse Diana, décédée plus tard à l’âge de 36 ans. Il n’était alors pas encore question d’un divorce. Et comme le prétend désormais une amie de Lady Di, la mère des princes William et Harry n’a jamais envisagé de divorcer. A la place, elle aurait demandé un essai de séparation – en vain.

«Si elle avait eu le choix, elle serait restée et elle aurait tenté de sauver le mariage», indique Jenni Rivett, l’ancienne coach personnelle de Diana, dans des propos relayés par l’«International Business Times».

Les propos de Jenni Rivett coïncident avec ceux formulés par Diana en novembre 1995 lors d’un entretien accordé au journaliste de la BBC Martin Bashir: «Surtout lorsque l’on a des parents divorcés comme moi, on s’efforce encore plus de [faire fonctionner le mariage] et on ne veut pas tomber dans les mêmes schémas que ceux que l’on a connus dans sa propre famille», a confié la princesse de Galles à l’époque.

Un divorce ordonné par quelqu’un d’autre

Tragiquement, ce serait justement cet entretien qui aurait finalement initié le divorce de Charles et Diana: au cours de l’interview télévisée, Diana a non seulement fini par détailler leurs relations extraconjugales respectives, mais elle a également exprimé des doutes sur l’aptitude de Charles à devenir roi. «Après cela, une relation décente n’était plus possible», explique Deana Eppers, experte de la famille royale.

La reine Elizabeth II a finalement fait acte d’autorité.
Keystone / archive

Elizabeth II a semble-t-il vu les choses sous le même angle: le 20 décembre 1995, le palais de Buckingham a annoncé que la reine avait écrit à son fils et à sa belle-fille pour les sommer de divorcer le plus rapidement possible. Le prince Charles a accepté peu de temps après; quant à Diana, elle n’a donné son accord qu’en février 1996. En juillet de cette année, ils se sont accordés sur une convention de divorce – le mariage a pris fin le 28 août.

«Suite à cela, le prince Charles et Diana ont juste eu des discussions d’ordre logistique vis-à-vis de leurs fils, mais cela a été réglé facilement par le biais de leurs assistants», note Deana Eppers. Après cela, Charles et Diana n’avaient plus rien à se dire.

Ces 20 choses que vous ne saviez pas à propos du prince Charles

Les mariages de tous les records

Retour à la page d'accueil