Ariane Brodier: «J’ai fait beaucoup de fausses couches»

31.12.2019 - 00:00, Caroline Libbrecht/AllTheContent

Reviendra-t-elle à la comédie? En attendant le rôle écrit pour elle, elle nous confie ses envies...
Aurélie Demarez

A 40 ans, Ariane Brodier s'est éloignée des plateaux de télévision. Depuis qu'elle est maman, on la retrouve sur les réseaux sociaux et sur son blog. Reviendra-t-elle à la comédie? En attendant le rôle écrit pour elle, elle nous confie ses envies...

Aujourd’hui, vous êtes très présente sur les réseaux sociaux, notamment Instagram où 525’000 personnes vous suivent. Que racontez-vous?

Je ne raconte pas toute ma vie et je n’expose pas mes enfants. Je raconte seulement ce que je veux de ma vie. Je me raconte en tant que maman, car c’est un rôle qui m’a transcendée et j’aime beaucoup ma vie actuelle. Je n’ai jamais été aussi heureuse que depuis j’ai deux enfants (6 mois et 2 ans). Effectivement, j’en parle, c’est mon quotidien. Beaucoup de femmes me suivent, elles ont suivi mes grossesses, on s’échange des bons plans de mamans. Il y a beaucoup d’interactivité entre nous.

Avez-vous le temps de lire tous les commentaires et de répondre à vos followers?

Je réponds à une cinquantaine de personnes par jour. Ce qui est à la fois beaucoup et peu, comparé au nombre de messages reçus. Parfois, je mets quelques mois avant de lire des messages. Je prends le temps de répondre au maximum. Depuis peu, j’ai une personne qui m’aide pour poster du contenu, car le soir, entre 17h et 21h, je me consacre entièrement à mes enfants.

Vous racontez votre vie de maman sur votre blog «9moi2». Comment l’idée est-elle venue?

L’idée m’est venue alors que j’ai fait beaucoup de fausses couches avant de tomber enceinte de mon fils. Je voulais écrire un blog pour partager et raconter tout ça de façon décalée. Le blog a perduré après la naissance de mon fils et lors de ma seconde grossesse. Cela a débouché sur l’écriture de mon livre «Rock Mama» (First Editions). C’est un livre illustré, avec des conseils, des anecdotes, des bons plans… J’ai fait appel à une sage-femme et une gynécologue. On y parle de la maternité, la grossesse, l’avant, l’après…

En trois années, votre vie a été chamboulée. A quel point devenir maman a-t-il bouleversé votre vie?

J’étais comédienne, je jouais dans des séries et sur scène avec mon one-woman-show, «Mytho». En deux ans, j’ai fait deux enfants. Ces deux vies sont difficilement compatibles. Donc j’ai mis en pause ma vie de comédienne. Je devais participer à «Danse avec les Stars», ce que j’aurais adoré, mais finalement cela ne s’est pas fait. Donc j’ai décidé de faire un 2e bébé.

Il y a quatre ans, vous avez choisi de quitter Paris pour suivre votre conjoint, Fulgence Ouedraogo, rugbyman professionnel, à Montpellier. Comment se passe votre vie en province?

On a la chance d’avoir une vie très paisible, on vit dans une maison avec un poulailler et un potager. Je cuisine beaucoup. C’est un luxe pour moi de vivre dans de telles conditions, d’élever mes enfants près de la campagne et pas loin de la mer. Les couchers de soleil sont magnifiques, la ville ne me manque pas… Cela dit, c’est plus compliqué pour travailler. Je ne peux pas laisser mes enfants le week-end, alors que mon conjoint a des matchs.

Êtes-vous nostalgique de la vie parisienne?

Je trouve que la vie en province est moins stressante, alors qu’à Paris on s’impose beaucoup de stress avec les embouteillages et on vit dans de petits espaces… J’étais une vraie Parisienne, j’adorais aller au théâtre le soir. J’ai quitté Paris par amour. Si mon conjoint ne vivait pas à Montpellier, je n’aurais pas quitté Paris, mais je ne le regrette pas du tout. Aujourd’hui, ma priorité, c’est le bonheur de mes enfants.

Comment vous organisez-vous pour continuer à travailler?

Je fais des allers retours à Paris pour les enregistrements du jeu «Tout le monde a son mot à dire», présenté par Olivier Minne et Sidonie Bonnec, sur France2. Chaque joueur est épaulé par deux personnalités. J’aime beaucoup ce genre de jeux, autour des mots. J’adorais «Motus», «Pyramide», ce sont des formats qui me plaisent beaucoup. Mais je ne cherche pas à faire de la télé à tout prix. A 40 ans, je suis lucide sur mes atouts: ma place est plutôt sur scène, en fiction. Des séries se tournent pas loin de chez moi, dans le sud de la France: «Un si grand soleil» (France2), «Demain nous appartient» (TF1)… Aujourd’hui, j’aspirerais à rejoindre l’une de ces équipes, j’aimerais faire mon travail de comédienne tout en étant à domicile. Il faudrait un personnage qui me ressemble!

Retrouver Ariane Brodier:
Son blog: http://9moi2.arianebrodier.fr
Son livre: «Rock Mama» (First Editions)
Sur France2: «Tout le monde a son mot à dire», du lundi au vendredi à 17h55, aux côtés des candidats qui s’affrontent

Ces célébrités sont décédées en 2019

Retour à la page d'accueil