CC: "Je vais me taire, ne pas pleurer et faire ce qu'on me dit"

Teleclub NL

2.7.2020 - 10:18

Le président du FC Sion, Christian Constantin, a livré ses impressions au quotidien "Blick" après les trois matches disputés par son club depuis le "restart". Le Valaisan n'a pas caché son inquiétude face au bilan sportif présenté par son équipe depuis plusieurs mois.

Christian Constantin: "Le bilan du FC Sion n'est pas très bon. Nous sommes dans le pétrin!"
Keystone

Barragiste depuis mercredi soir et la victoire du FC Thoune face au FC Zürich (3-2), le FC Sion tentera de s'éloigner de la zone de relégation lors de la réception du FC Lucerne de Fabio Celestini jeudi soir. Toutefois, les Valaisans n'ont pas encore signé de succès en Super League en 2020 et n'ont engrangé qu'un seul point - en trois matches - depuis la reprise post-coronavirus.

"Nous avions comme adversaires Saint-Gall (défaite 2-1), Servette (nul 1-1) et Bâle (défaite 2-0)", a tempéré Christian Constantin, qui a livré ses impressions à nos confrères du "Blick". "Mais le bilan n'est pas très bon. Nous sommes dans le pétrin", a néanmoins avoué le président sédunois.

Mais malgré ce "restart" manqué, le Martignerain de 63 ans a "garanti" au quotidien alémanique que son club terminera la saison avec l'entraîneur Paolo Tramezzani - débarqué début juin à Tourbillon pour remplacer Ricardo Dionisio - à sa barre. 

Avec une victoire sur les 19 dernières rencontres (la dernière date du 30 novembre 2019 contre Thoune), la formation valaisanne présente depuis plusieurs mois un bilan inquiétant, digne d'un futur relégué. "Je ne peux pas le nier non plus", a reconnu Constantin. "Vous (ndlr: la presse) nous avez déclaré comme candidat numéro un à la relégation. Je suppose que vous avez raison."

"La Ligue est sur le point de mettre les clubs en faillite"

En plus du risque de chute en Challenge League, le FC Sion - à l'image de nombreux clubs helvétiques - doit faire face aux problèmes financiers liés à la crise du Covid-19. Pour l'Octodurien, certains ne survivront pas à cette période compliquée. 

"Le football suisse est confronté à des difficultés financières insurmontables. Avec la décision de terminer le championnat, nous le mettons au pied du mur! Les pertes seront énormes. Les clubs sont confrontés à une gigantesque restructuration. Tout le monde ne réussira pas (à survivre). La saison prochaine, il y aura donc moins de clubs. (...) La Ligue est sur le point de mettre les clubs en faillite", a ainsi réaffirmé CC.

Partisan d'un arrêt définitif de la saison, Christian Constantin n'a pas caché son inquiétude concernant le calendrier "peu raisonnable" imposé aux équipes et rythmé par des semaines anglaises. "Comme je l'ai dit, les clubs suisses alémaniques voulaient absolument continuer à jouer. Mais maintenant, je vais me taire, ne pas pleurer et faire simplement ce qu'on me dit", a-t-il alors fustigé. 

Avant de conclure: "Nous n'avons pas d'autre choix. Je prépare maintenant une deuxième équipe, car je ne peux pas jouer le championnat et la Coupe (ndlr: Sion doit affronter en août YB en quart de finale) avec l'équipe existante. Les M21 reprendront l'entraînement immédiatement."



Retour à la page d'accueilRetour au sport